Lota Animal Mon Ami

Discutions et info sur la cruauté animale
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 0,04 pourcents de trop!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unicornisfabulus

avatar

Nombre de messages : 1402
Age : 36
Localisation : Belgique (hainaut)
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: 0,04 pourcents de trop!   Jeu 7 Juil - 2:55

Bonjour à tous! Voici l'interview d'une vivisectionniste. Ces gens s'expriment rarement. Attention, plongée dans l'horreur! Sad Sad Sad

Dr Bella Williams: «Les singes ne sont que 0,04 % des animaux utilisés dans les laboratoires anglais»
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi les singes mauriciens sont-ils des sujets intéressants pour la recherche biomédicale ?

Les primates mauriciens sont intéressants à plus d’un titre. Ils présentent des caractéristiques biologiques très similaires à celles de l’homme, qu’il s’agisse du système nerveux ou immunitaire par exemple. En plus, les singes mauriciens, qui appartiennent à une filière de primates du Sud-Est asiatique, sont très purs en ce sens qu’il n’y a pas eu de croisement avec des primates d’autres régions. Il n’y a donc pas de variations biologiques et ces singes ne présentent pas de maladies comme on en trouve chez leurs congénères d’Asie du Sud-Est. Ainsi, la validité des résultats des recherches scientifiques ne risque pas de souffrir d’une maladie qui se déclarerait sur le sujet pendant la durée des travaux. Pour résumer, je dirai que les singes mauriciens sont les plus sains, ceux qui présentent les meilleures caractéristiques biologiques et sanitaires car durant les recherches on doit veiller à ce qu’il n’y ait pas de contamination entre les singes.

Pour quels types de recherches utilise-t-on les singes ?

On utilise les singes pour les recherches portant sur les maladies graves. Le recours aux singes est indispensable dans les recherches en neurologie ou sur la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou encore sur le diabète. En ce qui concerne le sida par exemple, le singe mauricien dispose d’un allèle essentiel dans la recherche contre ce virus. L’utilisation des singes a aussi permis de développer les techniques médicales comme celles employées dans l’IRM (Imagerie par résonance magnétique).

Les singes pourraient-ils être remplacés par d’autres animaux comme le rat ou la souris ?

Cela dépend de la recherche qui est menée. On utilise les rats et les souris essentiellement pour les travaux de génétique. C’est dû au fait qu’ils se reproduisent rapidement si bien qu’on peut suivre les résultats et constater une évolution sur plusieurs générations. Cela n’est pas possible avec les singes qu’on utilise à partir de l’âge de trois ans et qui ont un rythme de croissance relativement lent. Par ailleurs, quand on teste un médicament au Royaume-Uni, on a l’obligation de le faire sur un rat et un autre type d’animal.

Dans quelles conditions s’opèrent l’élevage, le transport et la réception des singes ?

Contrairement à ce que l’on croit, les conditions d’élevage et de transport sont bonnes. Il y a un cadre légal et éthique assorti de guidelines à suivre à la lettre pour l’importation d’animaux au Royaume-Uni. Toute la chaîne est contrôlée par des officiels, du centre d’élevage aux conditions de vie dans les laboratoires en passant par le transport. On peut parler de traçabilité. En outre, il y a des régulations internationales à suivre.

Plusieurs pays ont revu à la baisse leur quota d’exportation de singes, s’ils n’ont pas tout bonnement arrêté de le faire. La demande mondiale tend-elle à baisser ?

La demande en singes pour les besoins scientifiques ne faiblit pas même si on a pu noter un ralentissement ces deux dernières années. Si certains pays ont réduit leur quota d’exportation ou l’ont même stoppé, il y aura toujours d’autres pays qui pourront répondre à la demande, comme la Chine. En fait, au Royaume-Uni, les singes ne représentent que 0,04 % du total des animaux utilisés dans la recherche biomédicale. Reste à s’assurer de la qualité de la chaîne d’élevage et aussi des singes pour que cela n’ait pas un impact sur les recherches scientifiques.

Comprenez-vous la position de la «British Union for the Abolition of Vivisection» (Ndlr : BUAV, dont la présidente, Michelle Thew, est aussi à Maurice) ou plus largement le souci qu’on porte aux animaux?

C’est une position éthique. Les gens mangent des animaux, s’habillent avec des parties d’animaux ou effectuent des recherches scientifiques à l’aide d’animaux. C’est ainsi. A mon sens, utiliser des animaux pour la recherche est tout aussi, si ce n’est même plus important, que de le faire pour des besoins alimentaires.

L’amélioration de l’offre et des techniques de soins avant tout donc...

Plusieurs prix Nobel de médecine ont été attribués à des chercheurs utilisant directement des animaux. La recherche biomédicale, qui repose sur l’utilisation d’animaux dont les singes, est un mal nécessaire pour combattre des maladies et sauver des vies. Les avancées médicales contre la maladie de Parkinson n’auraient jamais été possibles sans l’utilisation de singes dans la recherche biomédicale. Cela dit, il faut veiller à ce que l’élevage, l’importation et l’utilisation d’animaux dans la recherche soient bien encadrés. A ce titre, sachez que les lois en vigueur au Royaume-Uni sont en cours de révision pour se conformer aux directives européennes visant à harmoniser le cadre qui régit l’utilisation d’animaux et la vivisection.

Entretien réalisé par Gilles Ribouet
Photos : Prakash Runjeet

(Source : l’express iD, jeudi 16 juin)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
0,04 pourcents de trop!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kh trop bas
» Ma Calopsitte dort trop
» Tension batteries cellule trop faible
» Mes bébés trop mignons...photos pour les curieux...
» [Trouvé]appareil photo pas trop cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lota Animal Mon Ami :: Les dossiers.... :: La vivisection et l'expérimentation animale-
Sauter vers: