Lota Animal Mon Ami

Discutions et info sur la cruauté animale
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Belg. le sixième pays où l'on utilise le plus d'animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9362
Age : 73
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: La Belg. le sixième pays où l'on utilise le plus d'animaux   Ven 9 Nov - 23:13

Presse
© GAIA

le 9 novembre 2007

Le nombre d'animaux de laboratoire dans l'UE a encore augmenté pour atteindre le chiffre effarant de 12 millions

La Belgique est le sixième pays où l'on utilise le plus d'animaux pour les laboratoires


GAIA: "Les autorités ont échoué, les scientifiques ne s'engagent à diminuer le nombre d'expérimentation sur les animaux que pour la forme"



Le nombre d'animaux utilisés pour l'expérimentation dans l'Union européenne n'a jamais été aussi élevé: en 2005, l'Union européenne (regroupant 25 états membres) a utilisé pas moins de 12,1 millions d'animaux de laboratoire. C'est ce que révèlent les statistiques publiées hier, de la Commission européenne. Pour les 15 états membres d'avant l'élargissement, il s'agit de 11.070.299 d'animaux de laboratoire.



Comparé à 2002, cela représente une augmentation de 3,2 %, soit, plus de 339. 279 animaux. Les nouveaux états membres prennent seulement 8% du nombre total d'animaux de laboratoire utilisés pour leur compte. L'organisation pour les droits des animaux GAIA parle d'une évolution alarmante. "Alors que tous les responsables, les autorités comme les scientifiques, ne font que parler de l'importance de diminuer le nombre d'expérimentations animales, dans les faits le nombre d'animaux utilisés ne cesse d'augmenter. Cette tendance, qui est évidente, doit absolument être renversée dans toute l'Europe", dit le président de GAIA, Michel Vandenbosch. "Il faut que l'on investisse beaucoup plus dans les alternatives et qu'on élabore une stratégie à court, à moyen et à long terme, en vue de diminuer de plus en plus l'utilisation d'animaux de laboratoire." La révision de la Directive européenne de 1986 pour la protection des animaux de laboratoire, actuellement en cours à la Commission européenne, offre une chance inespéré d'améliorer la situation.




La Belgique est sixième dans le top dix des pays qui utilisent le plus d'animaux de laboratoire (718.976 en 2005!, soit une augmentation de presque 6 % comparé à 2002) :

1. la France (2.325.298 une augmentation de 19,19 %),
2. le Royaume-Uni (1.874.207, une augmentation de 15, 47 %)
3. l'Allemagne (1.822.424, une augmentation de 15, 04 %). À noter que ces trois pays représentent à eux seuls 50 % du nombre total d'animaux de laboratoire dans l'UE.
4. la Grèce (926.092),
5. l'Italie (896.966, soit une diminution de 7, 4 %).
6. la Belgique (> les statistiques )
7. l'Espagne (595.597)
8. les Pays-Bas (531.199, soit une diminution de 4, 38 %), bien que les statistiques nationales soient plus élevées parce que les Pays-Bas y reprennent des expérimentations dans des catégories supplémentaires non comprises dans celles de l'UE.
9. la Suède (505.681, une augmentation de 4, 17 %)
10. le Danemark (365.940).

Seule Malte n'utilise pas d'animaux de laboratoire. En Belgique, le nombre d'animaux utilisés pour l'expérimentation en 2006 a augmenté de 5,2 % comparé à 2005. Comparé à 2000, l'augmentation est de 16 %.
GAIA veut que dans le prochain gouvernement, un ministre responsable du "bien-être animal" soit nommé et que sa compétence soit clairement reprise dans son titre. Il faut qu'il se mette sérieusement au travail pour élaborer une politique qui soit vraiment proactive, et qui ait pour résultat de diminuer le nombre d'animaux de laboratoire de 25% pour la fin de la législature, soit une diminution d'au moins 5% d'animaux de laboratoire par an.

Le nombre d'animaux utilisés pour des tests de cosmétiques a augmenté de 107% dans l'UE en 2005, atteignant le nombre de 15.571 animaux (une augmentation à mettre principalement sur le compte de la France). Ces chiffres comprennent 900 cobayes et 600 lapins, bien qu'il existe des alternatives tout à fait valides. Pour le test LD50, un test de toxicité qui n'a aucune valeur scientifique, par lequel on cherche à déterminer quelle quantité d'une substance aura pour résultat la mort de 50% des animaux de laboratoire utilisés, 231.613 animaux ont été empoisonnés en 2005, dont 841 chiens. L'utilisation de singes (du nouveau et de l'ancien monde) a augmenté de 5% pour atteindre 9715 individus. Au total plus de 10.000 primates ont été utilisés pour des expériences en 2005. Aucun singe anthropoïde n'a été utilisé à des fins d'expérimentations. Raison de plus pour interdire l'expérimentation sur les singes anthropoïdes dans l'UE, dit GAIA, qui veut voir rapidement une interdiction totale des tests sur tous les primates mais aussi sur les chiens, les chats et les chevaux. Plus de
24 000 chiens, 300 000 lapins et 600 000 oiseaux ont été soumis à des expérimentations. De plus, le nombre de lapins a augmenté de 9,5 % et le nombre de souris de 10, 6 %.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
 
La Belg. le sixième pays où l'on utilise le plus d'animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un parti politique pour les animaux aux Pays Bas
» bourses 2013
» L'identification par puce (code numérique par pays)
» Bonne écurie - région Mons ou Hauts-Pays
» Promenade à l'écomusée du pays de Rennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lota Animal Mon Ami :: Les dossiers.... :: La vivisection et l'expérimentation animale-
Sauter vers: