Lota Animal Mon Ami

Discutions et info sur la cruauté animale
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Jeu 30 Aoû - 22:08

Capturer les pigeons
(30/08/2007)

Hugues Fanal veut que sa commune serve d'exemple éthique



HANNUT Cinq à six cents pigeons sont répertoriés dans le centre de Hannut. Ce qui cause bon nombre de désagréments pour les commerçants et surtout les brasseries aux larges terrasses. Il fallait une solution. Elle a été proposée par un Hannutois, Hugues Fanal, président de la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux.

Bien sûr, ce genre de missions ne rentre pas dans les statuts de la ligue. C'est donc à titre personnel que Hugues Fanal a décidé de mettre en place un projet pilote de capture et de reclassement des pigeons de ville. "C'est la première fois qu'une ville s'associe de la sorte pour capturer des pigeons en respectant une certaine éthique au niveau du bien-être animal", explique Hugues Fanal.

Le but est donc d'éviter que les pigeons soient tués, en respectant un budget très limité. Et qui dit budget limité dit bonne volonté ! L'échevine de l'Environnement s'est associée au projet. "Des pièges rectangulaires approvisionnés en maïs ont été placés dans la ville. Chaque jour, après mon travail, je vais récupérer les pigeons. Je m'assure qu'il n'y a pas d'autres oiseaux qui ont été piégés. Puis, les pigeons sont confiés à des propriétaires de volières ou de pigeonniers", poursuit M. Fanal. "J'aimerais que ma commune serve d'exemple. Je n'irais pas le faire ailleurs. Mais je voudrais que d'autres communes s'inscrivent dans cette gestion du problème".

Bref, pas cher, plein de bonne volonté et garant du bien-être animal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Ven 31 Aoû - 14:18

Bonjour,

Avez vous écrits à la LRPBO afin de leur faire part de votre inquiètude
concernant ce projet?
Celui ci a dèjà été lancé par IBGE, les personnes continuaient à nourrir
les pigeons.
Donc celui - ci a été abandonné à Bruxelles.
Maintenant, hélas les gens continuent à nourrir les pigeons et les communes
font appelent à des firmes afin de capturer les pigeons.
Exemple : rentokil.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Ven 31 Aoû - 15:38

Waremme, le 30/08/2007


Georges Laurent
Responsable Service d’inspection
Farm Sanctuary V.G.
Administrateur « Lota Animal Mon Ami » http://lota029.bbgraph.com

Monsieur Fanal, Directeur de la Ligue Royal Belge des oiseaux.
Projet pilote de capture et de reclassement des pigeons de ville ???



Monsieur,
En référence a un article parus dans la presse «La Dernière heure du 30/08/2007 » aux sujet des pigeons de ville, j’ai été stupéfié d'apprendre votre initiative et votre collaboration avec les autorités communale de Hannut, pour procéder a des prise de pigeons, vous aller jusqu’a même faire comprendre que d’autres communes devraient suivre cet exemple. De plus, vous dite que ces animaux serons replacées cher des particuliers ou dans des volières, pigeonnier etc…, J’en doute très forts ???

Je suis scandalisé de cette initiative. Ne croyez vous pas qu’il y a d’autres moyens plus humain de respecter la natures de luter contre cette prolifération En tand que représentant national au bien être animal votre association devrait d’avantage se battre pour réglementer les lâchées de pigeons ou tous simplement les faire interdire , rien qu’en Belgique plusieurs centaines de milliers de pigeons son récences chaque années comme pigeons égarés se qui est a l’origine de tous ces pigeons de ville, lutter contre la prolifération, suivez l’ exemple dans le Limbourg sur leur efficacité a solutionner le problème.
Pour finir vous dite : pas cher, bonne volonté et garant du bien être animal… Je me pose des questions !

J’espère également que cette décision a été prise en collaboration avec les associations de protection animal Belge, se que j’en doute fort et je ne manquerai pas dans faire l’information de cette décision sur notre Forum et autres.

Salutations distinguées.

Georges Laurent


Réagissons:
Monsieur Baumont ,Président de la Ligue Royal Belge des oiseaux
beaumont@skynet.be


Echevinat de l'environement de Hannut
environnement@hannut.be


Bourgmestre de Hannut
bourgmestre@hannut.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Ven 31 Aoû - 18:45

Bonsoir,

Je dois rire, il y a quelques années,l'IBGE avait lancée ce genre de campagne.
Elle a du être abandonnée,le public continuaient à nourrir les pigeons.
Malheureusement, il y a pire.
Une firme a placé le moineau comme nuisible.

http://www.be.rentokil.com/fr/problemes-de-nuisibles/problemes-d-oiseaux/index.html?gclid=CKTnqpiLoI4CFRuFZwod732cpg

A vous de choisir !

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 1:07

De : meriem <sb299871@skynet.be>
Envoyé : vendredi 31 août 2007 23:14:22
À : 'mérinos' <muscade@scarlet.be>, "'Georges L.'" <laurent_georges@msn.com>
Cc : "'Georges V.'" <georges.vool@skynet.be>, "myriam" <myrsol@skynet.be>
Objet : RE: Pigeons de Hannut

| | | Boîte de réception


La Ligue Belge pour la Protection des Oiseaux, côté flamand, déteste également les pigeons des villes. Raison : ils propagent des maladies .

C’est ce qu’ils m’ont répondu, il y a une dizaine d’années, quand je leur ai téléphoné pour me plaindre , j’avais été témoin de la capture d’une volée , place des Bienfaiteurs, Bruxelles.

Jan Rodts ( le directeur de la branche flamande) a d’ailleurs refusé de travailler avec Marleen Drijgers de la Defense des Pigeons hollandaise, il y a quelques années, quand elle était en Belgique pour essayer de convaincre les communes de placer des pigeonniers modernes , où on pouvaient récolter les œufs pour les remplacer par des œufs en plâtre (la ville d’Anvers en a pourtant acheté un)


Nicole Verbist
Avenue du Mistral, 80/11
1200 Bruxelles
L.R.B.P.O.
A l’attention de M. Roger Arnhem
Rue de Veeweyde, 43
1070 Bruxelles

Je suis entièrement d'accord avec vous.
Ci-joint une lettre que j'ai adressé à Roger Arhnem en 1998. Ce sont des protecteurs de "certains" oiseaux!

Voici son adresse mail hugues.fanal@birdprotection.be


Nicole



Bruxelles, le 19 août 1998

Objet : LRBPO cherche idéalistes (mais pas pour sauver les pigeons)

Monsieur Arnhem,

J’ai longtemps hésité avant de vous écrire pour vous dire que je suis profondément déçue et choquée des propos tenus par quelqu’un faisant partie de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux au sujet de la capture des pigeons à Bruxelles (voir DH des 26/06 – 11 et 13/08/98).

La capture se fait, selon votre association, « proprement et sans souffrance ». Permettez-moi d’en douter. Hélas, les pigeons n’ont pas la chance d’être sympathiques aux yeux des humains, même aux yeux de ceux qui sont sensés les protéger (le pigeon est un oiseau que je sache).

Vous n’ignorez certainement pas qu’il existe d’autres méthodes moins cruelles. Au moins certaines villes comme Liège, Châtillon et Boulogne (France) ont le mérite de les essayer. A Liège une étude est en cours pour réduire le nombre et ceci sans euthanasie, à Châtillon (région parisienne) la municipalité a construit un abri (pigeonnier municipal) dans plusieurs endroits pour les nourrir et retirer les œufs. La mairie de Boulogne a prévu la construction de 3 pigeonniers pouvant accueillir chacun jusqu’à 200 oiseaux. Montrouge et Clermont-Ferrant ont prévu l’installation d’un pigeonnier d’ici la fin de l’été. Il suffirait d’un peu de bonne volonté de la part des communes et quelques conseils de votre part pour que ces oiseaux ne connaissent pas une fin aussi inhumaine.

Je suis également convaincue que ces méthodes sont plus intelligentes que de taxer les colombophiles ( les amendes n’ont jamais empêché les propriétaires de laisser crotter leur chien sur les trottoirs).

En vous remerciant de l’intérêt que vous aurez bien voulu accorder à la présente, je vous prie d’agréer, Monsieur Arnhem, mes respectueuses salutations.


VERBIST Nicole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 10:13

Bonjour,

Les pigenniers ?
L'IBGE a du rennoncer à celui - ci en cause le public qui ne comprennait
pas pourquoi installé ces pigeonniers et qui continnaient de nourrir les
pigeons malgrè la législation (qui interdit de nourrir ces oiseaux).
Je suppose que n'avez pas lu le lien que je vous ai transmit sur mon
précèdent message.
Que pensez vous d'une dame qui tous les jours donne du pain dans un
parc de ma commune, pour les corneilles?
Elle m'a menacé d'allez à la police......
C'est le public qui faut sensibiliser sinon ce sera peine perdue.
Dans d'autres communes ont fait venir un fauconnier...
Moi je préfère que l'on place des nichoirs pour la faucon pélerin.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Georges Vool

avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 83
Localisation : Wansin (Hannut)
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Pigeons de Hannut   Sam 1 Sep - 12:07

Bonjour Staff,

Je n'ai rien à redire pour des personnes qui nourissent les oiseaux, les corneilles sont protégées par la législation comme tous les autres oiseaux sauvages de nos régions et les moineaux que les gens nourissent sont en grande difficulté, il y en a de moins en moins surtout dans les villes.
Pour ma part je nourri tous les oiseaux durant toute l'année, quoique la LRBPO le déconseille durant la bonne saison, et mon jardin de 60 ares est rempli d'oiseaux et de nids, la Tourterelle Turque pour exemple, est très dépendante de l'homme pour sa nourriture pendant toute l'année.

Pour en revenir aux pigeons et limité leur surpopulation il existe d'autres méthodes que leur capture car ils seront forcément euthanasiés, exemple: il y a une dizaine d'années, Hughes Fanal qui à l'époque n'était pas encore directeur de la LRBPO mais employé m'a apporté un sac rempli de pigeons que les gens apportaient à la Ligue afin de les sauver, et ceci afin de nourrir les renards en revalidation... et je suppose que cela n'a pas changé ne faisant plus partie de cette association je n'en sais rien.
Il est impossible pour cette association vu leur infrastructure d'héberger des centaines de pigeons qu'ils reçoivent chaque année (voir leurs statistiques annuelles) et j'ai de sérieux doutes quant au devenir des pigeons de Hannut.
Lorque nous prenons en charge un pigeon voyageur égaré ou fatigué et que grâce à la bague nous identifions le propriétaire que nous contactons, la réponse est toujours la même, vous pouvez lui tordre le cou. En effet pour un colombophile il n'est plus bon pour le "service".

Quand aux fauconniers qui chassent les oiseaux, cela ne fait que déplacer le problème vers un autre site!

Que les communes distribuent des graines contraceptives ou construisent des nichoirs pour les pigeons, ils dépensent suffisament d'argent pour des décorations florales, des panneaux de signalisation en surnombre et que l'on ne voit plus tellement il y en a, etc... mais la grande majorité de nos communes n'en ont rien à faire du bien-être et de la protection animale.

Ma commune de Hannut sait que depuis 15 ans il y a mon Centre de Revalidation sur son territoire, il a fallu plus de 10 ans pour qu'il le renseigne sur leur site internet... et croyez-vous que les responsables successifs de l'Environnement ce soit donné la peine de venir le visiter, pas une seule fois!

Les communes préfèrent déléguer à des associations bénévoles de protection animale les problèmes, cela ne leurs coûte rien, exemple l'opération gratuite de Hughes Fanal à Hannut.

Bref,les discussions sur les forums c'est très bien mais le travail sur le terrain pour la protection des animaux sauvages et domestiques c'est notre lot de tous les jours à Georges Laurent et moi-même.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 15:48

monsieur Vool,

Il est interdit de nourrir les pigeons sur la voie public.
C'est un arrêté de police.
L’Union des Villes et Communes de Wallonie met ce modèle à la disposition de ses membres.

Le modèle peut être adapté aux spécificités locales.



Modèle d’ordonnance de police interdisant de nourrir les animaux errants sur la voie publique




Le Conseil communal,


Vu la nouvelle loi communale, notamment les articles 119, alinéa 1er, 119 bis et 135, paragraphe 2,

Vu le code de la démocratie locale et de la décentralisation, notamment l'article L. 1122-30,

Considérant que les communes ont pour mission de faire jouir les habitants des avantages d’une bonne police, notamment de la propreté dans les rues, lieux et édifices publics,

Sur proposition du Collège des bourgmestre et échevins,

Après en avoir délibéré,

Par...voix pour, ...voix contre et ... abstentions,

ORDONNE:

Article 1 - Il est interdit de distribuer de la nourriture dans les lieux accessibles au public, lorsque cette pratique favorise la multiplication et la fixation d’animaux errants tels que les chats, chiens, pigeons ou autres animaux.

Article 2 - Les infractions à la présente ordonnance sont punies d’une peine de police.

Ou - Les infractions à la présente ordonnance sont punies de … [une des sanctions administratives énumérées par l’article 119 bis NLC, dans le respect des conditions de cet article].

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Georges Vool

avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 83
Localisation : Wansin (Hannut)
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 16:05

Je suppose qu'il s'agit d'une réglementation visant les communes de Bruxelles?
A ma connaissance cette réglementation n'est pas applicable dans ma région ou en tout cas n'est pas appliquée.

Heureusement, en ce qui concerne les chats, que deviendraient-ils si on ne les nourrissaient pas, mais en plus de les nourrir, une association locale "Chats Sans Domiciles" à l'aide de bénévoles les prennent, les font opérer à leurs frais pour ensuite les remettre à l'endroit où on les a trouvés et continuent à les nourrir si trop sauvages pour être adoptés.

Je pense que les gens sont plus soucieux dans les campagnes qu'à la ville!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 18:11

Monsieur,

J'ignorais que L’Union des Villes et Communes de Wallonie
était situé à Bruxelles.
Voici leur site web:
http://www.uvcw.be/
Un lien concernant les pigeons:
http://www.uvcw.be/articles/33,127,34,34,1512.htm

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Georges Vool

avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 83
Localisation : Wansin (Hannut)
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 19:16

Le modèle en question des Villes & Communes est laissé à l'apréciation de celles-ci et n'est pas obligatoire.

En ce qui concerne Bruxelles je sais qu'elle ne fait pas partie de la Wallonie!

J'ai parlé dans mon message de réglementations communales que chaque ville prend concernant les nuisances provoquées par des animaux, ce qui est le cas dans les communes de Bruxelles.

Et je sais aussi que Bruxelles est la capitale de la Flandre.

On a beau vivre à la campagne, on en est pas ignare pour cela mais tout ceci nous conduit loin du débat en question alors je vous propose d'en rester là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Du calme les amis....   Sam 1 Sep - 21:26

Du calme les amis, je vous informe que lota est un forum convivial et être membre de lota c'est avant tout le respect des animaux et de défendre leurs causes et leurs droits quel qu’ils soient .Nous ne sommes pas ici pour polémiquer sur des éventuelles nuisances qu’ils pourraient occasionnés, le débat serait long si l'on devait débattre des nuisances qu’occasionnent les êtres humains…, je ne peux également tolérer des attaques personnelles entre membres.

Georges "Administrateur"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Courrier recus par e-mail (Nancy Petitjean)   Sam 1 Sep - 21:50

De : Petitjean Nancy <nancy.petitjean@teledisnet.be>
Envoyé : samedi 1 septembre 2007 20:36:14
À : "Georges Laurent" <laurent_georges@msn.com>

| | | Boîte de réception


--------------------------------------------------------------------------------

Pièces jointes : imstp_pets_brown_dog_fr.gif (0.02 Mo)

Monsieur Staff,



J’ai lu avec attention vos mails, il en ressort que pour vous les pigeons, qui sont des êtres vivants et sensibles, ne sont que des nuisibles. Vous vous basez sur les lois pour votre polémique mais vous laissez de côté la sensibilité, le cœur. Qui êtes-vous sur cette planète pour définir quelle espèce est nuisible ou non ? Vous parlez de prolifération, que pensez-vous de la prolifération humaine, seul être sur cette planète qui se multiplie bien plus rapidement que les pigeons et qui détruit bien plus que les pigeons ou autres êtres vivants sur cette terre. Avant de parler de nuisible pour un animal tout simplement parce qu’il existe et défèque, ce que naturellement vous ne faites pas, peut-être, car vous, vos déjections partent dans les courts d’eau, et finissent dans le grand bleu que vous polluez, alors, qu’est-ce que quelques pigeons en plus ou en moins alors que nous les humains avons tout fait pour détruire notre belle planète. Un peu d’humilité ne vous ferait pas de tort, vous devriez lire quelques pensées bouddhistes et les méditer, cela vous remettrait à votre place de grand pollueur comparé aux pigeons.



Nancy Petitjean de Liège
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Sam 1 Sep - 23:42

Madame,

J'ai donné mon point de vue concernant les pigeons.
Je vous signale quand France, on secoue les oeufs afin d'empêcher
l'éclosion des pigeons.
D'autres pigeons finissent leurs vies dans des boîtes à gaz.
C'est pour ces raisons que je demandais au public de ne pas nourrir
ces oiseaux.
On trouve des pains entiers (parfois moisis) pour nourrir les oiseaux....
Que se passe t-il?
Cela provoque l'apparition des rats et donc l'utilisation d'anti coagulants....
Il est urgent que les communes interdisent le nourrissage afin d'empêcher
les massacres de ces oiseaux.
Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: « Et pourquoi pas cette solution »   Dim 2 Sep - 3:58

Planning familial pour les pigeons citadins

Comment lutter contre la surpopulation des pigeons
« Et pourquoi pas cette solution »
Les avantages d'un pigeonnier


Pigeonnier région liegoise"detruis par le tueur de pigeons"

Le placement d'un ou plusieurs pigeonniers permet de rencontrer au minimum trois objectifs:
1. Maîtriser la population de pigeons
Le pigeonnier offre le gîte en plus du couvert. Durant la période de reproduction, l'intervention consistera à contrôler le nombre d'œufs amenés à éclosion en en prélevant un certain nombre. Généralement on laissera la première couvée se dérouler sans intervention ou à tout le moins on laissera un pigeonneau arriver à l'âge adulte par couple et par an. A défaut, il y a de grandes probabilités que les oiseaux désertent le pigeonnier.
Trois méthodes existent pour réguler le nombre d'œufs:
1. les retirer et les remplacer par des œufs factices;
2. les fêler légèrement (d'après les retours d'expériences, il n'y aurait pas de dégagements d'odeurs);
3. les secouer fermement.
A chaque méthode son appréciation.
Selon l'expérience française (Paris notamment), le placement, par exemple, d'un pigeonnier de 250 places permettrait de faire baisser la population de 1.200 individus par an.
2. Faciliter le nettoyage
Les fientes sont principalement déposées à l'endroit où se nourrissent et où logent les oiseaux. Etant dorénavant lié au pigeonnier, ce lieu devra faire l'objet d'une attention particulière par rapport à son entretien. Le placement d'un pigeonnier impliquera dès lors son entretien et celui de ses abords en vue de conserver les lieux dans un bon état sanitaire. Le résultat global ne sera pas négligeable puisque la salissure provenant des fientes diminuera sur l'ensemble du territoire.
3. Contrôler le bon état sanitaire de la population aviaire.
Le rassemblement au sein des pigeonniers devrait permettre d'être directement averti de la présence d'une maladie ou parasites et ainsi pouvoir envisager le traitement adéquat de la situation pour éviter toute prolifération.
Construction et entretien
Avant de penser construction, il faut évaluer la population de pigeons existante et la comparer à la capacité d'accueil que la commune estime ne pas devoir dépasser. Il faudra également définir la localisation future de ces pigeonniers en fonction des objectifs poursuivis.
En fonction de ces données, vous pourrez évaluer le nombre adéquat d'équipements et leur capacité d'accueil. L'aménagement de la zone choisie pour leur implantation peut également remplir un autre objectif: l'éducation et la sensibilisation des jeunes et des moins jeunes en vue de les dissuader de pratiquer le nourrissage de ces oiseaux.
Pour amorcer la fréquentation du pigeonnier, deux pratiques existent. La plus douce est d'appâter les pigeons par la distribution de nourriture initialement aux alentours du pigeonnier pour terminer par la distribuer à l'intérieur. La méthode prendra un certain temps mais donne généralement de bons résultats.
La seconde méthode consiste en la capture d'un certain nombre de pigeons issus des endroits problématiques pour les enfermer dans leur nouveau logis. Durant un mois, ils resteront emprisonnés mais recevront l'eau et la nourriture adéquates. Passé ce délai, ils devraient avoir apprivoisé leur nouvelle résidence et peuvent ainsi être relâchés.
Les anciens lieux de nidification devront faire l'objet d'un traitement et d'une neutralisation adéquats pour éviter la réimplantation des pigeons dans leurs anciennes colonies.
Le gîte
Généralement, on choisira un coin d'espace vert "relativement éloigné" des habitations. Comme pour nos habitations, on veillera à leur offrir une orientation adéquate pour favoriser l'ensoleillement et diminuer l'exposition à la pluie et au vent. De plus, pour éviter ou limiter autant que possible les dégradations et ainsi fournir la sécurité suffisante pour assurer une bonne fréquentation par les oiseaux, la plate-forme sera construite à une hauteur minimale de 2,5 mètres.
Le choix des aménagements intérieurs auront également une très grande importance pour le succès de cette opération (composition du sol et des nids, ouverture et ventilation…). Pour de plus amples informations concernant les considérations techniques relatives à la construction d'un pigeonnier, vous pouvez vous inspirer des recommandations reprises sur le site: http://cousin.pascal1.free.fr/aspects_pratiques.html
Le couvert
Assurer le nourrissage peut paraître contraignant mais cet acte est une des clés de réussite de l'opération. Pour limiter autant que possible les inconvénients du nourrissage, on peut privilégier la distribution de graines via des mangeoires fixées sur les côtés du pigeonnier et assurer l'alimentation par réservoir permettant ainsi de recharger moins fréquemment.
L'importance de l'eau n'est pas à négliger. En fonction de la configuration, il sera peut-être envisageable d'intégrer dans l'espace vert un point d'eau ou à l'inverse de prévoir des "abreuvoirs" au sein même des pigeonniers.
L'entretien
Comme le nourrissage, un entretien adéquat assurera une fréquentation assidue de ces pigeonniers. Certaines opérations feront l'objet d'une attention régulière comme par exemple le nettoyage des sols, des mangeoires ou des perchoirs.
La visite des nids permettra également de veiller à la salubrité intérieure et à mettre en place le contrôle des œufs pondus en saison. N'oublions pas non plus l'approvisionnement des mangeoires sans quoi le pigeon ira chercher sa pitance ailleurs.
Communication et sensibilisation
En vue d'encadrer cette opération "pigeonnier" de manière optimale, il ne faudra pas négliger le rôle souvent négatif (bien que partant de bonnes intentions) joué par les nourrisseurs qu'ils soient occasionnels ou permanents. En effet, la communication et la sensibilisation qui entoureront l'implantation du pigeonnier devront insister sur l'importance pour la réussite du projet de l'absence de nourrissage autre que celui prévu dans le projet durant toute la durée du lancement du projet et ce pour bien fixer les pigeons dans leur nouvelle habitation. A défaut, ils risqueraient de ne prendre cette nouvelle opportunité que comme un nouveau self-service et ne pas emménager.
Conclusion
En plus de résoudre durablement les problèmes liés à la surpopulation de pigeons dans nos villes, ces projets pourraient également s'insérer dans un programme d'éducation des enfants et des jeunes pouvant par exemple participer à l'aménagement des abords, à la réalisation du pigeonnier en collaboration avec les services communaux ou à la réalisation de panneaux de sensibilisation.
Cette approche douce de régulation permet également à une tranche de la population généralement plus âgée ou en marge de conserver ce contact avec "leurs oiseaux" tout en encadrant au mieux ces activités pour ne pas nuire à l'opération et finalement aux oiseaux. La communication jouera à nouveau un rôle important pour s'assurer au mieux de l'adhésion de la population.
Information
Union des Villes et Communes de Wallonie
Christel Termol
Conseillère en environnement
Tel: 081/24.06.28
e-mail: christel.termol@uvcw.be
Site internet de la ville de Paris
http://www.paris.fr/portail/Parcs/Portal.lut?page_id=6682
Site internet français de défense des pigeons
http://cousin.pascal1.free.fr/avantages_inconvenients_prp.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Dim 2 Sep - 10:59

Bonjour,

Le pigeonnier de Paris.
Malheureusement en Belgique, c'est diffèrent comme mentalité.
Le public continuera de nourrir les piegeons.
On peut envissager d'interdire le nourrissage près du pigeonnier.
Mais il y a un public sensible ( les personnes âgées),elles ne comprennent
pas pourquoi elles peuvent plus nourrir les pigeons.....
C'est un problème que j'avais posé au Président de la LRBPO.
Il y a très longtemps, malheureusement, il est décèdé.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 4 Sep - 11:41

De : Cabinet du Bourgmestre - Ville de Hannut <bourgmestre@hannut.be>
Envoyé : mardi 4 septembre 2007 9:26:43
À : "Georges Laurent" <laurent_georges@msn.com>
Objet : Re: Prise de pigeons commune de Hannut

| | | Boîte de réception


Monsieur,

J'accuse bonne réception de votre courrier électronique. Je prends bonne
note de vos remarques et ne manquerai pas d'y réserver une vive attention.

Respectueusement,

Hervé JAMAR

----- Original Message -----
From: "Georges Laurent" <laurent_georges@msn.com>
To: <bourgmestre@hannut.be>
Sent: Friday, August 31, 2007 3:16 PM
Subject: Prise de pigeons commune de Hannut


> Georges Laurent
> Responsable Service d'Inspection Farm Sanctuary V.G.
> Administrateur « Lot Animal Mon Ami » http://lota029bbgraph.com
> Rue Haute Wegge 176, 4300 Waremme
>
> Monsieur le Bourgmestre,
> En référence a un communiqué de presse de la Dernière Heure du 30/08/2007
> En relation avec la décision de procédé a des prises de pigeons dans la
> Commune de Hannut je vous fais part de notre indignation.
> Pour votre information, nous nous voyons de réagir, voir ci-joint
courrier.
> Recevez Monsieur le bourmestre toutes nos salutations.
>
> Georges Laurent
>
>
>
> Sujet: Monsieur Fanal par en gerre contre les pigeons de ville
Aujourd'hui
> à 10:48
>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Réponse de Gaia a notre Courrier !   Mar 4 Sep - 13:41

De : Emeline.Proot <Emeline.Proot@gaia.be>
Envoyé : mardi 4 septembre 2007 12:06:45
À : laurent_georges@msn.com
Objet : Re: Capture et reclassement des pigeons de ville ??

| | | Boîte de réception


Cher Monsieur,

Nous comprenons votre réaction.

La décision prise par Monsieur Fanal nous atterre également. Nous allons donc prendre contact avec lui afin de comprendre son projet. Nous espérons par la même occasion le convaincre des meilleurs résultats obtenus par le pigeonnier contraceptif.

Bien à vous,

Emeline Proot
Chargée de campagne
------------------------------
vzw GAIA asbl
Galerie Ravenstein Galerij, 27
1000 Bruxelles
T: 02 / 245 29 50
F: 02 / 215 09 43
www.gaia.be
------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 4 Sep - 22:36

Georges,

Je n'ai pas reçu de réponse du président de la LRBPO concernant
ce dossier.
Cela fait des années que je m'occupe de ce dossier très délicat.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: La campagne de GAIA pour les pigeons   Ven 7 Sep - 0:26

La campagne de GAIA pour
Les pigeons

pigeonniers: liste des villes/communes

FAITS

Les pigeons sauvages nuisent beaucoup : ils polluent les rues et les bâtiments avec leurs excréments. Le nettoyage et les réparations peuvent s’avérer être très coûteux. En conséquence, beaucoup de gens n’apprécient pas vraiment l’existence de ces volatiles. Cependant, d’autres personnes tiennent à leur présence dans les villes. Un bon nombre de ersonnes âgées sont contentes de pouvoir nourrir « leurs » pigeons.



C‘est un cercle vicieux


Beaucoup de communes ne veulent pas comprendre qu’elles sont confrontées à un problème. Elles se voilent donc la face alors que la population de pigeons s’étend encore plus créant ainsi de nouvelles nuisances. Certains habitants se tournent alors vers des mesures illégales ; ils abattent ou empoisonnent les pigeons.



D’autres communes essaient de résoudre ce problème en chassant les pigeons. Mais ce n’est pas évident de déplacer des oiseaux. D’ailleurs, si cela fonctionne, cela ne sera que temporaire. Et cela ne résout pas le problème mais ne fait que le déplacer. Les pigeons se poseront plus loin dans les environs et tout recommencera. Ce n’est donc pas une solution durable.

On attrape aussi beaucoup de pigeons. Les pigeons sauvages sans bague sont gazés. En théorie, les oiseaux bagués sont rendus à leurs propriétaires. Mais les éleveurs n’en veulent bien souvent plus car un pigeon égaré est sans valeur pour la compétition.

Quelle est la bonne solution?

La commune peut s’attaquer à ce problème tout en respectant le bien-être animal, en plaçant des pigeonniers où les oeufs seront remplacés par des oeufs en plâtre. Les pigeons seront uniquement nourris dans ces endroits et il sera interdit de nourrir les animaux ailleurs. C'est la seule solution efficace et respectueuse du bien-être des animaux. Si l’on veut réduire le nombre de pigeons sauvages, une bonne campagne de sensibilisation vis-à-vis des habitants est capitale au moment de l’installation des pigeonniers. De cette façon, les communes sortiront du cercle vicieux et coûteux (attraper, tuer les oiseaux, et nettoyer les rues).

GAIA EN ACTION

En collaboration avec les communes, GAIA essaie d’élaborer un plan efficace et respectueux des animaux. GAIA fait remarquer aux communes que tuer les pigeons superflus est irrespectueux et complètement inutile. La meilleure solution est donc d’opter pour des pigeonniers contrôlés. Les oiseaux doivent uniquement être nourris à cet endroit. En remplaçant systématiquement les oeufs par des oeufs fictifs, la population des pigeons peut être contrôlée. GAIA a déjà pu convaincre certaines villes, notamment Namur, Courtrai et Anvers.

> villes/communes qui optent pour des pigeonniers contrôlés

Les villes/communes suivantes donnent le bon exemple :


En Wallonie


Charleroi : en discussion
La Louvière : en discussion
Marche-en-Famenne : en discussion
Mouscron, depuis 2006

Namur, depuis 2005
Thuin, depuis 2005


En Flandre


Anvers, 2 pigeonniers: 1er depuis 2004, 2ème depuis 2006

Brasschaat, depuis 2006

Courtrai, depuis 2005
Saint-Trond: en discussion


A Bruxelles


Molenbeek-Saint-Jean, 2 pigeonniers depuis 2006

Schaerbeek : en discussion


Votre ville combat l'excès de pigeons d'une façon cruelle ?
Demandez à votre bourgmestre de placer un pigeonnier.
Les services communaux peuvent prendre contact avec GAIA.
Nous leur enverrons un paquet didactique rempli d'informations utiles.


Ce message a également été très bien compris au Limbourg. En collaboration avec GAIA, le service « Monumentenwacht » (qui s’occupe de gérer et de protéger les monuments) élabore un plan d’action global

À VOUS DE JOUER

Votre ville combat l’excès de pigeons d’une façon cruelle ? Demandez à votre bourgmestre de placer un pigeonnier. Les services communaux peuvent prendre contact avec GAIA. Nous leur enverrons un paquet didactique rempli d’informations utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Ven 7 Sep - 0:57

Bonsoir,

Pigeonniers à Molenbeek Saint Jean?

Où?
Lu sur ce lien:

http://www.molenbeek.be/Images/PDF/Publicationfr_nl/brochure%20dechets_%202007_FR_G_160207.pdf



Pigeons

L'Administration communle respecte les sensibilités de chacun.
Des personnes, par habitude et par bonté nourrissent les pigeons.

les pigeons sont capables de s'alimenter par eux - mêmes et n'ont pas besoin d'être nourris.
De plus, le pain n'est pas un aliment adapté pour les pigeons.
Enfin, nourrir les pigeons ne fait que les inciter à se reproduire davantage.
Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait qu'un rrêté de Police
interdit de nourrir les pigeons...........


Mais sur leur site web,il n'y a pas de Pigeonniers!

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 11 Sep - 0:08

Cher Monsieur Staff, je me vois de prendre un peu la parole…

Quelles sont les raisons de cette surpopulation de pigeons dans certaines communes ?

Les premiers coupables, les colombophiles.

Bien souvent, des lâchers avec une météo pas toujours adaptée pour les pigeons.
Et je veux bien admettre certains arguments que vous invoqués pour les pigeons égarés, perturbés par des lignes de haute tensions etc…

D’après une revue colombophile plusieurs centaines de millier de pigeons sont considérés comme égarés chaque année, rien qu’en Belgique. Un nombre impressionnant !!

Les concours de pigeons devraient tout simplement être interdits !

Je me permets de vous dire que personnellement je ne les nourris pas, cependant je ne désapprouve pas les personnes qui les nourrissent. D’ailleurs je ne vous citerai que le cas de Venise ou les pigeons sont nourris sur la place St Marc et les commerçants vendent pour les touristes des sachets de maïs.

Pendant près de trois années, je me suis occupé d’un problème de pigeons dans la région liégeoise, chaque jours, j’étais sur le terrain et j’ai eu l’occasion de côtoyer des centaines de pigeons, plus de cinq cents ont été retrouvés morts et plusieurs dizaines ont été conduits pour expertise et à chaque fois il a été décelé qu’ils étaient morts par empoisonnement (raticide) et non par une maladie quelconque. Après de nombreuses investigations le coupable a été identifié et malgré tous les prétexte qu’il a justifié auprès du tribunal (animale nuisible, porteur de maladie de parasites). Celui-ci a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 1 euro pour dommages moraux pour notre constitution en partie civile.


Les pigeons doivent t’ils payer de leur vie pour la bêtise humaine ? Quand les pouvoirs publique prendront ils leurs responsabilités à assumer cette situation le plus humainement possible en coordination avec des associations locale de protections animale ?

Les déjonctions amplifient le problème de maladie…argument invoqué pour simplifier le problème et procéder tout simplement à l’extermination des pigeons de ville.
Cela reviens moins cher que d’investir dans des pigeonniers et de donner des pilules anticonceptionnel, contrôle vétérinaire et bien entendu s’ils présentent des pigeons malades procéder à l’euthanasie.

Tout cela bien entendu nécessite un budget, que le pollueur paye… !
Ceci est il suffisamment proportionnel à l’argent que devra payer le contribuable ?!?
De plus, se rend t’il vraiment compte que c’est lui qui devra payer ces mesures ?????

Je crois qu’il y a de l’exagération.

Tous cela doit être fait en coordination avec une association locale de protection animale.

Dans ma ville (Waremme sur le terrain de football) les lapins dérangent, ils font des trous, et on procède à leur empoisonnement, d’ici peu on dira peut être qu’ils étaient malades et pourquoi pas encore exterminé les fouines qui ne sont actuellement plus protégées. Je crois que de nos jours les insecticides, les pesticides etc…sont plus nocifs que des déjonctions de pigeons etc..

Un son de cloche comme vous le dite si bien…
Le communiqué qui a été fait dans la dernière heure et qui est peu explicatif sur le sort définitif des animaux et de certaines garanties sur le suivis et en plus de faire comprendre que les autre commune devraient suivre cet exemple…
Je me pose la question : ou ces milliers de pigeons vont ils trouver refuge ? Dans d’autres volières ?
Le dire et le concrétiser c’est autre chose.
Non !! La seule solution acceptable est la création de pigeonniers. Monsieur Fanal aurait du réagir bec et ongles dans ce sens auprès des autorités communale.


Aujourd’hui les pigeons. Demain les chats. Et puis quoi encore ?!?
Tout dérange de nos jours. Le chant des coqs, Les aboiements des chiens…
Bien souvent on me contacte pour me demander si je ne sais rien faire aux sujet des tourterelles qui se trouvent sur la corniche d’une habitation et qui occasionnent des déjonctions sur l’appui de fenêtre et encore quoi ? Où va-t-on s’arrêter ?

Doit on laisser sans réagir ? Où va s’arrêter la limite ? Qu’acceptera t’on ? La loi permettra t’elle que l’on s’en prenne ainsi à des animaux sans défenses ?

Et vous, Quel acteur désirez vous être dans cette lutte (ou voudriez vous paraître) ???
Les Modérateurs et Administrateur « Lot Animal Mon Ami »
A.S.B.L Farm Sanctuary V.G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 11 Sep - 1:38

Georges;

J'ai réagit contre l'emploi de poisons à Ixelles.
Onze chiens sont morts à cause du Témick.
La majorité des pigeons n'ont pas de bague.
Donc ce n'est pas les colombophiles qui lâchent ces pigeons.
Les pigeons ne connaissent plus les saisons, certains s'accouplent
toute l'année.
En cause: Les nourrissages.
Les pigeons sont bien malades ( trop d'individus): un jeune faucon
pélerin avait chopé une maladie puisqu'il a mangé un pigeon malade.

Ce n'est pas des grains de maïs mais des pains (parfois moisis).
Avec les graines, il y a aura d'autres problèmes:
certaines communes utilisent des herbicides (toxiques pour la
faune sauvage exemple: le parquant (gramoxone) l'autorisation vient
d'être retirer. (pour la Belgique, il faudra entendre quelques mois avant
que cet arrêté soit d'application).

Staff
Revenir en haut Aller en bas
georgeslaurent
Admin
avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 74
Localisation : (Belgique)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 11 Sep - 2:04

Il faut bien admettre que la provenance de tous c'est pigeons provienne d'accouplement à l’ origine des pigeons bagué ou dans une des revue de la société colombophile ils reconnaissent que chaque année plusieurs centaines de millier s'égare. Ajouton bien entendu les accouplements. Encore une fois les premiers responsable se sont les colombophiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://georges001.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   Mar 11 Sep - 10:34

Bonjour,

Voila un lien concernant une pétition contre les CAISSONS A VIDE D'AIR.

http://cousin.pascal1.free.fr/petition.html

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugues Fanal part en guerre contre les pigeons
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lota Animal Mon Ami :: Les dossiers.... :: Les pigeons des villes-
Sauter vers: