Lota Animal Mon Ami

Discutions et info sur la cruauté animale
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Animaux en péril" et les abandons de chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unicornisfabulus

avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 36
Localisation : Belgique (hainaut)
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: "Animaux en péril" et les abandons de chevaux   Ven 5 Sep - 4:31

Bonjour à tous! Encore un triste constat dans le monde sinistre de l'abandon! Sad Sad Sad

Ce reportage du JT de 19h du 4/9/2014 sur RTL-TVI nous montre comment "Animaux en péril" est aujourd'hui submergé par les abandons de chevaux. Le prix d'un cheval est aujourd'hui de quelques centaines d'euros, les achats "coup de cœur" se multiplient... Et la maltraitance ou la négligence aussi! "Animaux en péril" se voit donc contraint d'augmenter la capacité de ses refuges!

http://www.rtl.be/videos/video/506187.aspx?CategoryID=312



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helene-Verseau



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/10/2015

MessageSujet: Re: "Animaux en péril" et les abandons de chevaux   Mer 18 Nov - 16:08

Bonjour,

Merci de votre accueil sur ce forum. Je m'y suis inscrite parce que quelqu'un témoignait que son cheval avait été assassiné. C'est également mon cas. Je sais qui a fait ça, j'ai déposé plainte et .... rien ne se passe. Plus de 5 mois après ma plainte, les suspects n'ont même pas été convoqués... Bon, là n'est pas le sujet, je disais cela simplement pour vous dire comment j'avais atterri sur votre forum.

Je voulais aborder 2 points qui me paraissent important, qui nécessite d'avoir une vision globale de certains problèmes, car tout est lié en réalité.

On ne peut pas parler de la souffrance et de la maltraitance animale sans parler de certains faits de notre société et de notre culture, cet esprit de civilisation (ce qui se fait, ce qui ne se fait pas, ce qui est bien, ce qui est mal) qui est en perpétuel changement. Et c'est notamment nous, les personnes humaines et sensibles à la cause animale, qui participons à faire évoluer cet esprit de civilisation.  cheers

1) Amalgame:

Il est certain qu'il y a des personnes irresponsables, ou en tout cas très instables, qui achètent un cheval quand ils en ont envie, et qui ne s'en occupent plus quand ils n'en ont plus envie.

Je suis bien d'accord que c'est plus que regrettable et que les interventions des assoc soient justifiées dans ce cas.

Mais, ce qui est dommage, c'est de faire systématiquement un AMALGAME avec les personnes (particuliers ou éleveurs) qui aiment leurs chevaux, qui VEULENT continuer de s'en occuper, qui se démènent et qui font de leur mieux malgré quelques difficultés, et de les accuser de maltraitance.  Sad


2) Abus de pouvoir, mise en danger et vols.

On en arrive à croire que certaines associations de protection animale n'ont pas assez à faire avec les animaux dont les propriétaires ne veulent plus s'en occuper, pour venir prospecter de nouvelles recrues dans des endroits où ils ne sont pas maltraités...

Comme par hasard, certaines associations prospectent et essaient de "récupérer" des chevaux qui se replaceront "bien". Car lorsque une assoc revend un cheval qu'elle n'a pas acheté, c'est plutôt favorable à ses finances. Même si les fonds encaissés servent à entretenir ceux qui ne sont pas replaçables, cela reste une pratique plus que discutable (on peut considérer que c'est vol + renégoce d'animaux volés), qui d'ailleurs a déjà été sanctionnée par les Tribunaux (mais ça ne se sait pas, c'est tabou d'en parler), et les associations condamnées pour leurs abus de pouvoir ne s'en vantent pas évidemment....

On a vu il y a quelques semaines, la petite chienne saisie brutalement par une association de protection animale à son propriétaire pour "délit de faciès", alors que c'est un monsieur qui n'est ni délinquant, ni ne pose pas de problème dans son quartier, et qui s'occupe bien de sa petite chienne.

A des passants qui ont réagi, les membres de l'association ont répondu qu'ils avaient le droit de saisir la petite chienne à son propriétaire, en disant qu'ils avaient la loi avec eux.

Pour se justifier de la saisie brutale de la petite chienne, l'aAssociation a prétendu que la chienne était maltraitée et droguée pour être aussi calme (elle aurait été remuante, ils auraient aussi trouvé ça anormal).

Pourtant, très curieusement, l'association mettait la chienne en vente à 195€ même pas 2 jours après, en annonçant qu'elle était en bonne santé !!! Et ils la mettaient en vente sous un faux nom (alors qu'elle était identifiée) !!! Donc si c'est pas vol et trafic d'animaux volés, qu'est-ce que c'est ??? En tout pas, PAS de la protection animale, là où elle devrait se faire... Que ces gens aillent dans les abattoirs, là, ils seront utiles...

Ne pas croire que c'est un cas extrême ou isolé : les autres cas, il n'y avait juste pas eu quelqu'un pour filmer et le médiatiser !!!

Je peux en témoigner, j'ai vécu moi-même cette année un abus de pouvoir d'une association de protection animale dont les actions ont mis en danger mes animaux (alors qu'ils ne m'étaient pas !!!) causant la mort de 4 d'entre-eux avant que je puisse intervenir... Et dans le stress majeur dans lequel ça me mettait, pour tenter de sauver les autres, avant que ces cinglés reviennent faire d'autres conneries, j'ai roulé sans avoir eu le temps d'emmener mon véhicule chez le garagiste et j'ai cassé le moteur de mon 4x4.


3) La sanction contre les propriétaires des vieux chevaux

Les gens ont des vieux chevaux, c'est bien uniquement parce qu'ils NE VEULENT pas les mettre à l'abattoir, parce qu ça ne manque pas des gens qui conseillent : "Pfff, pourquoi tu continues d'entretenir un cheval qui ne fout rien".

Or, selon leur race et selon le vécu et l'usure du cheval, certains vieux chevaux ne sont pas aussi fringants que lorsqu'il était plus jeunes.

Avez-vous comparé vos grands-parents à ce qu'ils étaient à 20 ans ? Leur avez vous reproché arthrose, problèmes de dos, d'articulations etc ???

Alors, pourquoi harceler alors les propriétaires de vieux chevaux en les accusant à tort de maltraitance, alors qu'en fait, le problème c'est juste que les vieux chevaux ne "décorent pas assez bien la campagne" pour les promeneurs.

Je connais maintenant plusieurs propriétaires de vieux chevaux qui ont été trainés devant les tribunaux pour "maltraitance" alors qu'il assumaient au contraire la vieillesse de leurs chevaux, alors que ce choix (qui me parait éthique) leur coûte à la fois en entretien et le ramassage par l'équarissage après mort naturelle.

Alors que ces mêmes personnes qui s'offusquent qu'un vieux cheval puisse mourir tranquillement de mort naturelle (usure ou une maladie) dans son pré, ne disent rien et ne s'offusquent pas contre les éleveurs de MORT qui se font du fric sur la MORT  pale  d'animaux jeunes et en pleine santé qui eux, ne demandent qu'à VIVRE.


4) Où se trouve, en réalité, LA MAJEURE PARTIE de SOUFFRANCE ANIMALE

Il faut arrêter de faire croire que l'abattoir c'est "presque" le club Med pour les animaux : les animaux y vivent LA souffrance majeure.  Crying or Very sad

Comme l'avouent maintenant les vétérinaires d'abattoirs, la majeure partie des animaux sont abattus, égorgés, alors qu'il ne sont pas étourdis, ou ils sont paralysés mais perçoivent encore des sensations (et pas de bien-être, hélas No ...).

Leur trancher la gorge et leur couper les membres alors que la plupart du temps les animaux sont encore conscients, ça c'est de LA VRAIE MALTRAITANCE, et c'est celle qui affectent la MAJORITÉ des animaux !

Tout ceux qui mangent encore du cadavre, en disant "Bah, il faut bien manger !" et en prétendant "On ne peut pas tenir sans manger de viande" alors que c'est FAUX (de nombreux athlètes de haut niveau sont végétariens, voire végétaliens, témoignent du contraire) cautionnent cette maltraitance majeure, sous prétexte de traditions, ou d'habitudes (*). A chaque fois qu'il achètent des morceaux de cadavre, en réalité, ils financent et font même la PROMOTION de la MALTRAITANCE.

Idem pour ceux qui achètent des oeufs les moins chers, issus d'élevage en batterie...

(*) Mais les traditions et les habitudes, ça se change : c'est le principe même de l'évolution de civilisation, sinon on en serait encore aux sacrifices humains ou aux viols rituels...


De fait, quand on parle de s'attaquer au problème important qu'est celui de la souffrance animale, il faudrait AUSSI considérer comme PRIORITÉ ABSOLUE de cesser de considérer d'autres êtres vivants seulement en regardant leur corps comme des kilos de viande pouvant garnir les estomacs de bipèdes prédateurs qui ne méritent que très partiellement l'adjectif "humain".

Faire cesser la souffrance animale de l'élevage de mort entrainera un changement de l'économie agricole ici et dans le tiers monde.

Dans le tiers monde, de trop nombreuses terres sont actuellement accaparées pour produire l'aliment du bétail des pays riches : les populations locales n'arrivent plus à avoir des lopins de terre pour faire leurs cultures vivrières, les terres ayant été achetées par des gros investisseurs.

Or ces gros investisseurs ne sont puissants que parce que VOUS leur donnez régulièrement de l'argent. C'est la seule chose qui les intéressent, ils ne se soucient ni des humains, ni des animaux.

Et c'est là justement qu'ils sont faibles et que nous sommes forts par le nombre pour demander le droit d'une vie digne aux humains et aux animaux : ils suffit de cessez de leur envoyer VOTRE argent.

Cessez de cautionner leur commerce, faites en sorte que ces gros investisseurs ne gagnent plus d'argent (votre argent) avec ces terres et qu'ils les revendent aux populations locales, avec les animaux auxquelles ils causent souffrance.

Ainsi, en arrêtant de manger du cadavre et en arrêtant de cautionner et de financer l'élevage de MORT, non seulement nous AGIRONS EFFICACEMENT contre la maltraitance et la souffrance des animaux, mais nous ferons un acte humaniste envers des populations humaines qui sont également en souffrance et maltraitées.

Dans les pays "riches", s'il n'y a plus d'acheteurs de cadavres, il va y avoir une régulation automatique : c'est la loi de l'offre et de la demande. Les agriculteurs vont progressivement s'adapter, réduire l'élevage de mort et se diversifier.

Là où il y a actuellement des animaux condamnés à l'abattage, les agriculteurs feront plus de cultures et plus diversifiées :

- céréales, graminées, sarrasin, pois, avoine, quinoa, lupin (très intéressant le lupin : protéine, lipides, et remplace même les oeufs...),

- du maraichage qui est une activité qui fournit de l'emploi, bien plus que l'élevage de mort. Il y a maintenant des petites machines agricoles qui permettent de travailler confortablement assis ou allongé (plantation, repiquage, désherbage), et permettant de réutiliser la traction animale, cette coopération de plusieurs millénaires avec les bovins, chevaux, ânes, qui ne tasse pas les sols, qui ne consomme pas de carburants pétroliers, ne pollue pas...

Dire "les prairies ne se prêtent pas au maraîchage" est faux du point de vue agronomique : il faut voir comme des pays moins favorisés sur le plan des sols et du climat arrivent à faire du maraichage (même dans des conditions extrêmes).

Le quinoa pousse en très haute altitude dans la Cordillère des Andes, et il pousse aussi en France !

En Asie, il y a des collines cultivées depuis des siècles alors qu'elles sont vraiment très pentues !

Je ne prône pas l'élimination des animaux domestiqués, je pense au contraire que nous sommes fondamentalement liés à eux.

J'ai même la conviction que ce sont les animaux qui ont BEAUCOUP à nous apprendre (la patience, la bienveillance, la loyauté, le sens du dévouement) et que CE SONT les ANIMAUX qui vont NOUS APPRENDRE à ÊTRE HUMAINS.

Faisons la promotion de l'élevage de VIE, celui qui maintient les races (préservation du patrimoine génétique) et la promotion de l'amitié avec les animaux (car il ne faut pas seulement supprimer la maltraitance, il faut la remplacer par quelque chose de positif) :

- Faisons la promotion des concours de races comme des concours de beauté (respect du type de leur race) et non comme des marchés à bouchers qui vont les emmener à la mort !

- Faisons la promotion des jeux, de la complicité, de l'amitié avec toutes sortes d'animaux, en développant  des jeux respectueux I love you comparables à l'agility dog, mais avec des cochons (pig pensez à Babe !), des poneys, des chèvres etc...

Moins d'animaux élevés pour être tués, ce sera non seulement moins de souffrance, plus de place pour les cultures (il y a le bio-intensif, la permaculture), plus d'emploi dans les campagnes.

Il y aura ainsi plus de pacage pour les chevaux, et justement, moins de propriétaires de chevaux qui sont en difficulté pour les nourrir, car actuellement les terrains sont accaparés toujours par les mêmes. Les particuliers ou éleveurs passionnés de chevaux peinent actuellement beaucoup à trouver du terrain.

Au lieu de cracher à la figure des passionnés de chevaux qui peinent à trouver du terrain ou se font déloger par des agriculteurs, faudrait peut-être s'attaquer aux causes...

Au lieu de sanctionner, il faut traiter les problèmes à la source. Voilà mes convictions.

Je suis contente de voir sur les réseaux que il y a de + en + de personnes qui prennent conscience de leur éco-responsabilité, à la fois pour les animaux, pour les autres humains et pour l'environnement de tous.

Des personnes qui refusent de nourrir leurs enfants avec de la souffrance et de l'irrespect (on ne devrait pas dire "une purée-jambon" mais une "purée-cadavre" ou "purée-maltraitance animale"...).

N'oublions pas que nous respirons tous (humains, chevaux, vaches, cochons etc....) le même air.  

Et à tous, un par un, nous pouvons être plus forts que ceux qui répandent la souffrance, mais il faut être COHÉRENT.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Animaux en péril" et les abandons de chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mule ( dpt 04)
» Contrat d' adoption type pour les placements gratuits
» Etude des abandons d'animaux par 30 millions d'amis
» LES CAUSES D'ABANDONS D'ANIMAUX SONT SOUVENT FARFELUES !!
» petite interview de BB(abandons d'animaux-crise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lota Animal Mon Ami :: Qui sommes nous???-
Sauter vers: